Trouver une maison d'éditions

Avril 2007. Je suis intimement convaincue que cette mission est quasiment impossible. Un an après la création de mon blog, je me jette tout de même à l'eau. Mon premier défi consiste à rédiger une lettre de motivation suffisamment percutante pour retenir l'attention des éditeurs. Avant de pouvoir considérer mon projet ou mon niveau en cuisine, je me dis que je suis forcément jugée sur ma capacité à bien écrire. Je n'adresse pas beaucoup de courriers - je les compte sur les doigts de ma main -, mais il y en a un dont je suis malheureusement certaine de l'issue. En rédigeant un e-mail à Rustica Editions, ma main ripe et le contenu part, avec de belles fautes d'orthographe. Je me rattrape in extremis en corrigeant la lettre aussi vite que je peux. J'ai misé tellement d'espoir sur cette maison d'éditions : c'est celle qui correspond le plus à mes valeurs. Pour la petite histoire, lorsque j'ai créé mon blog, je trouvais que le nom "Cuisine Campagne" sonnait bien et 6 mois après, je me suis aperçue qu'un de leur best-seller portait le même nom. C'est un excellent livre de recettes sur la fabrication des fromages, des charcuteries, des bocaux et des confitures. Drôle de coïncidence qui allait me porter chance.

Dépitée, j'ai le sentiment d'avoir raté l'occasion de ma vie. Contre toute attente, quelques jours après, une collaboratrice de Rustica Éditions me contacte pour me donner rendez-vous à Paris. C'était il y a presque deux ans jour pour jour. Je suis incrustée dans le fauteuil de mon bureau, complètement déstabilisée par cette nouvelle. "Tu montes à Paris pour rencontrer une éditrice de Rustica Éditions ?!" s'étonne ma mère. "Oui Maman, c'est incroyable. Je n'en reviens toujours pas." "Donne le meilleur de toi, reste naturelle et ta bonne étoile te suivra, on en est persuadé ton père et moi."


Rencontrer l'éditrice et lui vendre mon projet

Mai 2007. A ce stade, de nombreuses questions trottent dans ma tête. Comment dois-je m'habiller ? Comme d'habitude, simplement. Je ne me sentirais pas à l'aise avec des vêtements trop étriqués. Et si j'emmenais un truc à grignoter ? Non, elle va croire que je veux la soudoyer ! La veille du départ pour Paris, je prépare mes affaires tranquillement, note dans un cahier les grandes lignes de mon projet et me couche assez tôt, pour une fois. Au milieu de la nuit, je me réveille à plusieurs reprises et à la lueur de ma lampe de chevet, griffonne les dernières idées qui m'empêchent de dormir sereinement. La nuit porte conseil, demain il fera jour.


Plan de ParisLe jour J. Lorsque j'aperçois l'immense bâtiment de la rue Moussorgski, je me pose 5 minutes. Pour souffler après la longue marche depuis la station de métro, pour ralentir mon rythme cardiaque qui s'emballe un peu trop. La gorge serrée, je franchis la porte du hall d'accueil et découvre un espace coloré, chaleureux. Des planches de bandes-dessinées sont accrochées au mur. Je comprends que les éditions Dargaud font partie du groupe Rustica. Enfant, je lisais Boule et Bill, Garfield, Lucky Luke, Snoopy, ado, je dévorais Blueberry, Bob Morane, à 30 ans, je découvre les Chroniques de la Lune Noire, la Quête de l'Oiseau du Temps.

Les deux femmes qui m'accueillent dans les locaux de Rustica Éditions sont très décontractées. Les a priori que j'ai sur la gente féminine parisienne issue de la comm' tombent vite à l'eau. D'emblée, elles me mettent à l'aise et le ton de cet entretien me permet de parler de mon projet en toute confiance. Ce que je ne vous avais pas dit, c'est qu'au départ dans mon e-mail, j'avais proposé de rédiger un petit livre de recettes à thème, afin d'augmenter mes chances. Au bout d'une demi-heure, l'une des éditrices me demande : "Que souhaitez-vous vraiment Linda ? Dites-nous quel projet vous tient à coeur." A ce moment-là, je n'hésite plus, je me lance. "Écoutez... J'ai en effet une idée de livre depuis quelques temps. Il serait plus ou moins calqué sur le blog, avec des recettes de campagne remises au goût du jour, simples, gourmandes et créatives. Je le verrais bien classé par saison pour que le lecteur puisse redécouvrir la meilleure période pour cuisiner les fruits, les légumes, les viandes et les poissons... J'aimerais beaucoup que les textes tiennent une place importante, pour expliquer des tours de main complexes ou pour parler des produits du terroir. Plus qu'un livre de recettes, il donnerait une multitude d'informations qui permettrait de cuisiner de façon responsable." A cet instant, j'ai l'impression que les deux collaboratrices sont intéressées. Seulement, je ne veux pas m'emballer, aucune proposition de contrat n'est formulée. Je repars comme je suis venue, pleine d'espoir et de doutes.


Rédiger un synopsis

Juin 2007.
De mémoire, la réponse ne s'est fait pas attendre. Je reçois un coup de fil de la directrice de l'édition chez Rustica. Pendant une heure et demie, nous échangeons l'une et l'autre sur la façon de concevoir ce livre. Avant de m'adresser le contrat, elle souhaite que je réalise sous 15 jours un synopsis, autrement dit, un dossier complet reprenant les éléments de notre conversation et dressant une liste de recettes classées par saison. En raccrochant, j'étais complètement épuisée, troublée par cet échange à bâtons rompus.

Durant cette période décisive, je fais de nombreuses recherches, surtout sur la saisonnalité des produits. Je navigue entre mon PC, ma cuisine, mon jardin, mon lit à la recherche de bonnes idées. Après avoir minutieusement relu mes pages, je transmets le synopsis à la fin du mois. Tout l'été, j'attends. Je poursuis mon petit bonhomme de chemin, passe mes vacances à Belle-Île, profite du lieu pour prendre des photos qui pourraient être glissées dans le livre. Je me couche chaque soir dans l'espoir d'un mail ou d'un courrier qui viendrait mettre un point final à cette période d'incertitudes.


Signer le contrat d'édition

RusticaOctobre 2007. Je fais partie de ces personnes qui peuvent oublier d'aller à la boîte aux lettres pendant plusieurs jours. Cette fois-ci, les choses sont différentes, j'attends une pochette kraft qui viendrait de Paris. Mon voeu est exaucé un jour d'automne. Fébrile, je décachète l'enveloppe sans attendre et découvre avec soulagement le contrat d'édition. Je peux enfin souffler, imaginer vraiment ce livre, commencer à travailler pour de bon.

(à suivre...)

Toutes les 3 semaines, jusqu'à la sortie du livre, j'écrirai d'autres articles sur la conception de mon livre. Il s'intitule "La Cuisine Campagne de Lilo", il sortira au printemps, courant mai. Je suis heureuse de sa diffusion à cette saison, elle est ma préférée. J'espère avoir satisfait les lecteurs qui étaient affamés d'en savoir plus ! Le prochain "acte" portera sur la réalisation des recettes et des textes. Ce fut pour moi la période la plus difficile et éprouvante psychologiquement. A très vite.

Lire aussi...

La Cuisine Campagne de Lilo, acte II : la création des recettes et des textes
La Cuisine Campagne de Lilo, acte III : les photos et le stylisme culinaire