Des vaches encore nourries avec des aliments contre-nature

Ma première remarque a été de constater que le nombre de coopératives laitières fabriquant des fromages AOC sans OGM est en nette augmentation. C'est un bon point que je tenais à indiquer. Après, en parcourant le guide, j'ai été extrêmement déçue de découvrir que la laiterie Rians située à 30 km de chez moi donnent encore des fourrages transgéniques à ses vaches. Je crois que lorsque ce type d'informations touche ma région, je suis encore plus outrée (un chauvinisme exacerbé probablement). Il n'est pas question de faire un réquisitoire contre cette société, mais de souligner que le graphisme champêtre de ses pots de fromages blancs, de son site Internet, ainsi que son slogan "Mon petit coin de nature" m'ont laissée bien perplexe. Le plus cocasse dans l'histoire, c'est que Carrefour, par le biais de sa filière qualité, propose des crottins de Chavignol sans OGM. La grande distribution, malgré ses nombreux travers, offriraient de meilleures garanties auprès des consommateur ?. Veillons au grain tout de même.


Certaines marques de luxe copinent avec les OGM

J'en suis restée bouche bée, encore que, il ne me semblait pas inconcevable que des marques luxueuses vendent des produits avec OGM. Carton rouge pour Fauchon et Maxim's qui proposent des foies gras et des saumons transgéniques. Comment se justifient alors leurs prix ? Je n'ai pas mené l'enquête, mais comme dans bon nombre de sociétés haut de gamme, j'imagine que le coût du conditionnement et de la marque entre en ligne de compte. Une fois encore, les enseignes de grande distribution arrivent en haut du panier. La concurrence par une politique du "sans OGM" est lancée, je n'en doute pas. Le Nôtre joue en revanche le jeu et se voit attribuer une belle pastille verte.


Pour les desserts, mieux vaut les faire soi-même

La longue liste des entreprises vendant des mets sucrés avec OGM vous incitera peut-être à confectionner votre vacherin vous-même (recette à venir). A l'exception des crèmes glacées bio, la plupart des marques n'ont fourni aucun effort pour suivre les préférences des consommateurs. D'ailleurs, j'ai été étonnée de ne pas trouver d'informations sur les glaces Picard (pastille verte pour les autres produits salés). En ce qui concerne les chocolats, pas de gros changements par rapport à la liste courante de Greenpeace, les grandes marques commercialisent toujours des coffrets de chocolats avec OGM. Mieux vaut acheter un petit sachet chez un artisan-chocolatier, à mon humble avis.


Pour les 28 % de sceptiques pensant qu'il n'est pas important de consommer des produits sans OGM, je vous invite à découvrir le reportage de Marie-Dominique Robin, "Le monde selon Monsanto".

Consultez le guide des produits de Noël avec ou sans OGM