Il y a les jalouses, celles qui envient ce tempérament de mince et qui prient secrètement qu'un jour je devienne grasse, les copines qui me regardent manger l'air amusé, les admiratives sympathiques qui me disent d'en profiter, que c'est une chance. A force de ne pas faire attention et de miser sur cet héritage de famille, une brioche dodue a lentement éclos de mon ventre. Oh elle n'est pas grosse, mais elle est là, je la tâte, l'observe et l'analyse. Je me suis demandée si je devais céder au culte du corps, me mettre à faire du sport ou si je devais accepter que j'ai bientôt 30 ans. J'ai décidé de faire attention mais de continuer à ne pas me priver. Partant de ce constat, j'ai eu envie de proposer une recette gourmande, rassasiante et peu calorique. Ce sandwich printanier est terriblement délicieux, à manger sans modération. J'ai l'habitude de préparer ce type de casse-croûte, mais je précise qu'une recette similaire est disponible dans le dernier magazine Saveurs (merci Marion d'avoir relevé cette coïncidence !). Pour les becs sucrés, Audrey a dernièrement publié une version très tentante à la pistache et aux framboises.


Un potager miniature dans votre cuisine

Vous avez probablement remarqué que les graines germées fleurissent de plus en plus dans les assiettes gastronomiques. C'est certes très esthétique mais on apprécie surtout leur forte teneur en vitamines, en protéines, en oligo-éléments et en enzymes. Il est assez étonnant de voir à quel point ces petits filaments végétaux rassasient. C'est la raison pour laquelle les végétariens les intègrent dans leur alimentation et les cultivent amoureusement. Ce qu'il faut retenir, c'est que la quantité de vitamines est multipliée par 3 à 12 suivant le type de graines, dès lors qu'elles germent. Disponibles toute l'année, elles se conservent une bonne semaine au réfrigérateur. Pour des raisons somme toute logiques, n'utilisez que des graines bio car leur concentration en éléments nutritifs demeure très importante. Les graines germées contiennent en effet un stock de nutriments en dormance aptes à développer une plante entière.





Comment faire ses graines germées ?

Pas besoin d'avoir la main verte pour faire germer des graines, c'est à la portée de tous. Pour la consommation d'un foyer, il n'est pas nécessaire d'acheter un germoir, à moins que vous ne deveniez complètement fan. J'ai recours à un système qui a fait ses preuves, celui du bocal. Voici comment l'on procède :

''1- Trempez deux cuillères à soupe de graines dans de l’eau minérale toute une nuit.
2- Le lendemain, rincez-les, toujours à l'eau minérale et disposez-les dans un pot à confiture. Recouvrez-le d’une compresse tenue par un élastique. Retournez le pot, videz l’eau en tapotant en dessous et disposez-le sur un égouttoir ou un panier à salade.
3 - Rincez les graines avec un peu d’eau minérale chaque jour (voire deux fois), à travers la compresse et en retournant le bocal. Quelques jours après, vous obtiendrez de belles graines germées.
4- Trempez-les dans de l'eau une dernière fois afin de retirer l’enveloppe des graines. Conservez-les dans le bocal au réfrigérateur en disposant dedans un papier absorbant humidifié et en laissant la compresse pour qu’elles respirent.''

On se prête facilement au jeu de cette micro-culture qui se développe très rapidement. Faîtes des essais avec différentes graines, histoire de faire des comparaisons visuelles et gustatives. Mes préférées sont l'alfafa (luzerne) au goût de petits pois, l'amarante que vous pouvez voir dans le bocal, le radis, le poireaux, délicieusement piquantes et le pourpier. Certaines graines peuvent être décevantes comme celles du sésame que j'ai trouvé vraiment trop amères, d'autres sont plus difficiles à faire germer, comme les graines de lin ou de moutarde. Pour en savoir plus sur cette culture, je vous invite à consulter ce dossier très complet. Ces graines sont disponibles dans les épiceries bio ou sur Internet.


Un sandwich printanier avec une déclinaison d'ingrédients vitaminés et croquants...

Pour le goût mais aussi pour égayer ce sandwich, j'ai choisi de jeunes pousses d'épinard, des radis et des cacahuètes. Libre à vous de varier les ingrédients, mais sachez que cette combinaison de saveurs est vraiment savoureuse. Pour éviter d'utiliser de la mayonnaise (c.f. introduction de l'article), j'ai réalisé une petite sauce à base de yaourt de brebis et de pâte de curry. Les amateurs de cuisine asiatique connaissent bien ce mélange épicé et emblématique de la Thaïlande. J'ai trouvé un pot de pâte de curry jaune chez Bahadourian, relativement bon. Ces pâtes aromatiques, vertes, jaunes ou rouges, aux parfums différents sont disponibles dans n'importe quelle épicerie asiatique qui se respecte. Vous pouvez bien sûr les confectionner vous-même, à condition d'avoir une bonne recette. J'en profite pour passer une petite annonce : si un/une internaute détient une recette typique de la Thaïlande, je suis preneuse.



... agrémenté avec la chair d'un tourteau cuit à la maison

De temps en temps, j'achète un tourteau que je prépare moi-même. Très honnêtement, ce n'est pas compliqué et ne prend pas tant de temps que cela. L'étape la plus délicate, c'est la cuisson de l'animal, je vous l'accorde. Les âmes sensibles me trouveront peut-être cruelle, mais j'ai mon avis la dessus. Si vous poussez la curiosité de lire les étiquettes des sachets ou boîtes de crabe, vous constaterez que la chair est associée à du sel, du sucre et de l'acide citrique (considéré comme inoffensif). Jusque là, ne nous affolons pas. C'est ensuite que cela se corse. Ces crabes, provenant pour la plupart de mer de Chine, sont conservés dans du disulfite de sodium (E223) et attention prenez votre respiration, de l'éthylène-diamine-trétracétate de calcium-disodium (E385), une substance chimique particulièrement dangereuse pour les enfants, que l'on retrouve dans les sauces condimentaires et préparations de crustacés industrielles. L'EDTA est un additif reconnu dangereux, qui est d'ailleurs interdit en Australie et en Suisse. Terminons notre petite analyse avec le glutamate de sodium (E 621), l'exhausteur de goût le plus répandu dans les produits finis (soupes, chips, plats cuisinés, sachets diététiques, surimi, préparations asiatiques). Comme l'EDTA, il n'est pas tout rose celui-là, c'est un puissant additif neurotoxique qui détruit les neurones, rien que cela.



Vous voyez maintenant où je veux en venir. Je préfère acheter un tourteau vivant, pêché en Atlantique, et passer à la délicate phase de la casserole. J'avoue lui parler avant, c'est peut-être inutile ou bête, mais je l'assume. Si vous aimez le crabe, le vrai, essayez de le cuire vous-même, je vous l'explique ici dans ce diaporama .





Coup de pub, pour une fois

Je profite de cet article consacré aux graines germées pour faire un petit coup de pub à un établissement ayant ouvert il y a quelques mois à Bourges. C'est la sandwicherie Le MordU qui propose des casse-croûtes bio délicieux, à base de graines germées. Le tenancier vous accueille avec un large sourire, le cadre est lumineux et gai, les prix sont tout à fait raisonnables. Vous pouvez composer vous-même vos sandwichs, selon les produits de saison proposés, déguster un lait d'amandes maison très léger ainsi que des jus de fruits bio. Mon coup de coeur s'est également porté sur le fondant au chocolat et au beurre salé, à découvrir absolument.

Toujours dans la continuité des graines, je ferai une animation culinaire au Biocoop de Bourges, situé au 69 de la rue Barbès, le mercredi 11 juin, de 9h30 à 19h. Le fil conducteur que j'ai choisi est celui des graines, entières, cuites, crues, germées et proposerai à cette occasion diverses recettes. Je remercie Agnès et Claire de m'avoir invitée à cet atelier qui s'inscrit dans le cadre du Printemps Bio. Pour connaître les animations de votre région, cliquez ci. J'ai déjà hâte de cuisiner au coeur de mon épicerie bio favorite et espère vous voir nombreux à cette occasion.



Ingrédients pour 4 club-sandwiches
4 tranches de pain de mie - 200 g de chair de crabe - 1 poignée de pousses d'épinard - une poignée de cacahuètes - une poignée de graines germées - 6 radis roses - 1 yaourt de brebis - 2 cuillères à soupe de pâte de curry
Temps de préparation : 15 minutes
Niveau : facile
Coût : un peu onéreux à cause du tourteau mais on peut très bien le remplacer par quelques crevettes ou de la truite fumée

1. Dans un bol, mélangez le yaourt de brebis et la pâte de curry. Tartinez les tranches de pain de mie avec.

2. Lavez et séchez délicatement les pousses d'épinard. Lavez et émincez finement les radis.

3. Concassez au mortier les cacahuètes.

4. Disposez sur deux des quatre tranches, le crabe, les graines germées, les radis, les cacahuètes et les pousses d'épinard. Refermez les tartines avec les deux restantes. Avec un couteau bien aiguisé, découpez les deux sandwiches en quatre.

N.B. : Deux club-sandwiches suffisent pour un déjeuner, cela semble peu a priori mais c'est pourtant très rassasiant.


D'autres recettes par ici !

Millefeuille de tourteau, d'avocat et de tomate, vinaigrette à la pomme grenade et aux cacahuètes
Tartine de saumon fumé à la faisselle de chèvre, aux radis roses et aux noisettes