L'asperge, elle a toute d'une grande

Les premières asperges vertes que l'on trouve au supermarché et sur les étals de maraîchers se fournissant à Rungis sont souvent importées d'Espagne. Même si on est en droit d'avoir les mêmes réserves que pour les fraises, elles restent néanmoins goûteuses. Là encore, je préfère attendre et acheter des asperges cultivées en France. Comme vous le savez certainement, la couleur des asperges varie en fonction de leur exposition à la lumière ou non. Les blanches sont restées enfouies en terre, tandis que les vertes se teintent d'un vert chlorophylle grâce au jour. Les nutritionnistes estiment que ces dernières ont plus de vitamines que les blanches. Il faudra surtout retenir que l'asperge est riche en folate (B9, fabrication des cellules, fonctionnement du système nerveux) et en vitamine K, essentielle à la fabrication de protéines (utiles à la coagulation du sang).



L'asperge pointée du doigt sur la carte de France

Les zones de production française se situent aux quatre coins de l'hexagone : dans le val de Loire, en région parisienne, en Alsace, dans le sud-est et dans les Landes. A noter que les variétés cultivées au Pays Basque, les asperges des Sables des Landes, sont les seules à bénéficier d'un IGP (Indication Géographique Protégée). Tout est question de goût mais les plus réputées seraient les asperges vertes de Lauris, petite commune du Vaucluse. Les amateurs d'asperges blanches apprécient quant à eux celles du Blayais en Gironde et de Village-Neuf dans le Haut-Rhin, où la Confrérie de l'asperge assure une promotion exemplaire de ce légume de printemps. Et puis dans ma région également, vous trouverez sur les marchés l'asperge de Sologne, dont la zone de protection se situe dans le Loir-et-Cher, également réputée pour ses fraises. Etant particulièrement gourmande d'asperges, j'ai craqué il y a quelques temps sur ce livre de recettes conçu par les membres de cette confrérie. Moi qui ne suis pas orientée "cuisine gastronomique", j'avoue que cet ouvrage m'a séduit par la simplicité et la classe des recettes dont la star principale est l'asperge.


Du chorizo et du Chabichou du Poitou pour pimenter

J'avais envie de cuisiner ces asperges de façon colorée et festive, de concocter une recette positive et gourmande. Le chorizo qui patientait dans mon placard à charcuterie depuis une semaine ne demandait qu'à danser le flamenco avec la vertueuse asperge. Il était 11h30 quand je me suis afffairée dans la cuisine. Une quiche, pourquoi pas, c'est rapide et puis c'est délicieux quand on y incorpore des ingrédients aux saveurs complémentaires. Le troisième invité culinaire de cette recette a également beaucoup de caractère, vous l'aurez deviné, c'est le Chabichou du Poitou. Ce fromage de chèvre dont l'origine remonte à l'invasion des Maures en France, offre une pâte tendre aux bords bien crémeux et un goût piquant comme je les aime. Cette quiche printanière a émoustillé nos papilles grâce à ce trio d'ingrédients haut en couleurs et en saveurs.


Ingrédients pour 4 personnes
180 g de pâte feuilletée - 3 oeufs - 150 ml de crème fluide entière - 1 botte d'asperges vertes - une quinzaine de rondelles de chorizo - 1 Chabichou du Poitou - 10 g de beurre - poivre
Temps de préparation : 20 minutes
Niveau : facile
Coût : moyen

1. Préchauffez le four à 190°C. Lavez les asperges à l'eau froide et coupez les tiges filandreuses. Faîtes-les cuire 6/7 minutes à la vapeur (pour ne pas abîmer les pointes). Passez-les sous l'eau froide pour qu'elles gardent leur belle couleur verte. Egouttez.

2. Abaissez la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné et déposez-la dans un moule à tarte beurré. Piquez le fond avec une fourchette.

3. Fouettez les oeufs et la crème fluide dans un grand bol.

3. Disposez au fond les rondelles de chorizo, les asperges, le Chabichou du Poitou coupé en morceaux et versé dessus la crème. Poivrez.

4. Enfournez durant 20/25 minutes.


D'autres recettes par ici !

Tarte fine aux tomates et au Camembert