Ma chère Daniela,

pinciaToi qui pris un jour le temps de t'arrêter ici et qui ne manque aucune de mes recettes, ta lettre, tes morceaux de sucre colorés symbolisant le fromage, la polenta et le charbon m'ont énormément touché. Tu nous as rapporté une bien jolie histoire que les enfants ont adoré écouter. Tu sais, le Berry est une province française très réputée en matière de sorcellerie et il existe même un musée non loin de chez moi. Chez nous, les sorcières, voire même des femmes n'ayant aucune pratique de la sorcellerie, ont été persécutées, surtout durant l'Inquisition. Je te fais grâce des méthodes utilisées par l'Eglise catholique pour se débarrasser de ces femmes aux moeurs considérées étranges. Les écrits et autres témoignages disponibles dans ce musée sont malheureusement édifiants.

Désormais, avec la science, on reconnaît qu'elles étaient surtout aptes à soigner et prévenir les maladies. Leurs rites tribaux et ancrés dans la croyance païenne constituaient de véritables dangers idéologiques. Elles avaient compris toute la force, la générosité et la dangerosité des plantes sauvages. Une partie de moi se plaît à croire qu'en ces temps-là, j'aurai aimé être une de ces guérisseuses aux pouvoirs mystiques. Quand tu dis que la Befana est gentille, je veux bien te croire. Derrière son apparence disgracieuse se cache une femme au coeur d'or et c'est une belle leçon donnée aux enfants. Des Befana, il en faudrait des milliers pour récompenser tous les enfants du monde, tu ne crois pas ?


Tu nous as vraiment gâté avec ces nougats typiques de ta région. Inès a eu un vrai coup de coeur pour le Mandorlato, ce nougat nacré et cassant, au délicieux goût d'amandes et de meringue... Tu commences à me connaître, je n'ai pas pu m'empêcher de rechercher des informations sur ce produit de ton terroir. Je me suis aperçue que tu m'avais offert du Mandorlato de la marque Garzotto Rocco, LE créateur de cette gourmandise emblématique de la Vénétie. 160 années après que cet homme ait conçu cette confiserie, les procédés de fabrication et la recette n'ont pas changé, je trouve cela formidable. Des ingrédients simples mais de qualité, comme les amandes de Ceglie del Campo provenant des Pouilles, du miel Zafferana Etnea de Sicile et des oeufs de ferme suffisent pour donner un goût intense à ce nougat. Pas de conservateur, d'additifs, d'ailleurs pourquoi faire ?




Mandorlato Autre variante avec ce Mandorlato morbido, à la texture crémeuse et souple, proche de notre célèbre nougat de Montélimar. J'ai craqué pour sa saveur intense d'amandes et les morceaux de pistache. Vingt minutes après avoir ouvert le paquet, il ne restait plus rien, si ce n'est ce petit bout croqué à la va-vite et mis de côté pour la photo !

Immédiatement après avoir reçu ton colis, j'ai eu envie de faire le fameux gâteau que les vénitiens réalisent pour l'arrivée de la Befana, la pincia. Comme tu me le précisais, il n'y a pas vraiment de recette car chaque femme la prépare au gré de ses envies. Je me suis donc servie de ta recette de base, avec un peu moins de pain rassis que toi. J'ai ajouté les ingrédients que j'apprécie particulièrement comme les pignons de pin, les amandes, les pistaches, les raisins et les canneberges. Ces dernières ne sont pas très italiennes je te l'accorde, mais si je me base sur la croyance populaire, j'espère en avoir toute l'année ! En faisant ce pudding italien, j'ai bien pensé à toi et à toutes ces femmes italiennes qui peut-être en même temps que moi ont préparé une pincia pour célébrer l'arriver de la Befana. Inès m'a demandé si la gentille sorcière du pays des pâtes et des pizzas viendrait nous voir ce week-end et si elle aurait des bonbons ou du charbon. J'ai secrètement décidé d'acheter de grandes chaussettes que je disposerai à côté de la cheminée...

Encore merci pour ta générosité Daniela !

Linda


Ingrédients
180 g de pain rassis - 600 ml de lait entier - 30 g de beurre - 75 g de sucre - le zeste d'un citron - 1 oeuf - 25 g de raisins secs - 80 ml de rhum arrangé - 25 g de pignons de pin - 25 g de pistaches non salées - 25 g de canneberges séchées - 50 g d'amandes mondées et concassées - 1 cuillère à thé de cannelle - 1 cuillère à soupe de graines de fenouil - 1 pincée de poudre de clous de girofle - 1 pomme à chair ferme (Gala, Reine des Reinettes)
Temps de préparation : 20 minutes
Niveau : facile
Coût : économique

1. Chauffez le lait dans une casserole sans le faire bouillir et versez-le sur le pain rassis. Laissez reposer au moins deux heures en mélangeant de temps en temps.

2. Chauffez le rhum, versez les raisins secs, couvrez et laissez gonfler.

3. Préchauffez le four à 180°C. Mixez le pain et le lait. Pendant ce temps, faîtes fondre le beurre à feu doux. Ajoutez-le à la purée de pain, ainsi que l'oeuf, les raisins avec le rhum, les fruits secs et les épices. Incorporez la pomme que vous aurez épluché et émincé en lamelles. Mélangez bien.

4. Versez la pâte dans un moule à manqué sans beurrer et enfournez durant 40 minutes. Ajoutez à la sortie du four des grains de sucre et placez au froid au moins deux heures avant de déguster.


D'autres recettes par ici !

Biscuits moelleux à la farine de maïs et aux canneberges séchées