La base de ma recette est simple : une génoise, de la confiture maison et du chocolat noir fondu. Pour la génoise, j'ai repris la recette de Pierre Hermé dans son livre Mes desserts préférés. Cette pâte à biscuit a mauvaise réputation quant à sa réalisation, mais si on suit bien la recette, il n'y a aucune raison de la rater. C'est grâce à Hervé This dans son livre, Révélations gastronomiques que j'ai pu réussir ma première génoise. Je vous propose de vous livrer dans ma recette les astuces pour réussir ce gâteau léger qui sert de base à de nombreuses pâtisseries fines.

Au sujet de la confiture, elle est maison également, c'est une quatre fruits rouges : fraises, cerises, framboises et groseilles. Je n'ai pas rédigé de billet cet été mais je ne manquerai pas de diffuser la recette dès le retour des beaux jours. Vous pouvez opter pour la confiture de votre choix, je pense qu'à la poire, cela doit être délicieux. Enfin pour le chocolat sur le dessus du gâteau, il est issu du commerce équitable, parce que c'est bien de faire gagner de l'argent à des gens qui le méritent, qui plus est lorsqu'ils proposent un produit de top qualité. Quand je vous disais que ces pim's maison sont une véritable trouvaille pour moi, c'est bien plus que cela. Les 32 portions ont été dévorées en à peine deux jours, nous les avons trouvé sublimes ! Et quelle joie de se dire que c'est du fait maison et que les produits utilisés sont sains, nutritifs et savoureux...


    

Ingrédients pour 32 pim's
2 cuillères à soupe de beurre doux - 3 oeufs moyens - 100 g de sucre - 100 g de farine tamisée - 200 g de chocolat noir - 250 g de confiture aux fruits rouges
Temps de préparation : 1 heure
Niveau : assez facile
Coût : moins cher qu'une boite de Pim's

1. Versez quelques centimètres d'eau dans une sauteuse suffisamment grande pour qu'elle puisse contenir le bol métallique de votre mixeur ou la jatte (assez grande) que vous utiliserez pour battre vos oeufs et le sucre. Faites chauffer l'eau jusqu'à ce qu'elle frémisse.

2. Faites fondre le beurre à feu doux dans une petite casserole. Laissez-le ensuite refroidir. Il devra être tiède lorsque vous l'utiliserez.

3. Dans le bol métallique de votre mixer ou votre jatte, fouettez les oeufs et le sucre ensemble. Disposez le bol dans la sauteuse d'eau frémissante et, sans cesser de battre, faites chauffer l'appareil environ 4 minutes, jusqu'à ce qu'il devienne mousseux, légèrement pâle, et atteigne la température comprise entre 55 et 60°C.
Je n'ai pas de thermomètre électronique mais j'ai pu détecter la température en trempant rapidement mon doigt dans la pâte. L'appareil reste très chaud, mais ne brûle pas les doigts. Quoiqu'il en soit, à partir du moment où la préparation est très mousseuse et blanche, c'est OK. D'autre part, je vous conseille de la battre au fouet, à la main, pour introduire un maximum d'air. Avec un fouet électrique, forcément tenu à la verticale, vous ne pourrez pas faire mousser l'appareil correctement. J'ai testé les deux et je trouve que le battage manuel fait plus ses preuves que l'automatique !

4. Retirez le bol du feu. Dans un mixeur muni d'un fouet ou avec un fouet électrique, battez l'appareil à vitesse maximum jusqu'à ce qu'il refroidisse à température ambiante et triple de volume. Comptez environ 5 à 8 minutes. Vous saurez que l'appareil est à point si, lorsque vous soulevez le fouet, l'appareil retombe dans le bol et forme un ruban qui reste à la surface pendant une dizaine de secondes avant de se dissoudre.
Si vous utilisez un fouet électrique, inclinez légèrement la jatte pour les fouets du batteur introduisent un maximum d'air ; tel est le secret de la réussite d'une génoise, toujours selon Hervé This. Petit à petit, vous allez voir votre appareil gonfler au moins du double.

5. Mélangez deux cuillères à soupe de cet appareil avec le beurre fondu et mettez de côté.

6. Préchauffez votre four à 180°C.

7. En travaillant à l'aide d'une maryse souple, incorporez délicatement la farine tamisée en deux ou trois fois. Prenez garde de travailler la préparation doucement de manière à conserver sa structure aérée. Toujours à l'aide d'une maryse, incorporez le mélange à base de beurre. A ce stade, il convient d'utiliser l'appareil sans plus tarder.

8. Versez une bonne cuillère à soupe de cette préparation dans 16 moules à muffins de type Flexipan (plus pratiques pour le démoulage). Enfournez pendant 7-8 minutes. Laissez bien refroidir avant de démouler, vous risqueriez de les casser.

9. Mixez la confiture afin d'obtenir une pâte homogène. Découpez les mini-génoises en deux, dans le sens de la largeur. Disposez dessus une bonne cuillère à café de confiture.

10. Faîtes fondre le chocolat noir au bain-marie. Laissez un peu refroidir pour faciliter le travail du chocolat. A l'aide d'un couteau à beurre, étalez-le sur les biscuits recouverts de confiture.
Je crois qu'il n'est pas nécessaire de s'appliquer à faire des dômes de chocolat parfait : ce sont des pim's maison, généreux et pas prétentieux ! C'est possible, mais vous perdriez du temps pour obtenir le même résultat gustatif. De plus, je trouve que le chocolat coulant sur les bords les rend encore plus appétissant !

11. Laissez 2 heures au réfrigérateur avant de les dévorer. Le chocolat alors craque sous la dent, la confiture acidulée contraste avec la douceur de la génoise... un grand moment de plaisir pour des papilles gourmandes !