En arrivant à la plage de Kerel, on peut remarquer que les dunes sont recouvertes de queues de lièvre (photo ci-dessous). On peut en faire de jolis bouquets qui se gardent des années. Cette plante n'est pas comestible bien évidemment, mais elle est bien utile puisqu'elle permet de stabiliser les dunes avec ses racines.

                    


C'est grâce à la giroflée des dunes que j'ai découvert l'immortelle. Ses feuilles et ses fruits en forme de gousse (siliques) sont recouverts d'un duvet de pêche et ses petites fleurs mauves dégagent un parfum très agréable. Alors que je prenais une photo de cette giroflée, j'ai remarqué quelques mètres derrière elle ce petit bosquet de fleurs jaunes. Regardez bien sur la photo en dessous, vous pouvez appercevoir en haut à gauche des immortelles...

    


Fière de ma découverte, je me demandais tout de même comment cuisiner cette plante. Les choses se sont enchaînées naturellement. Je souhaitais inviter à manger mes beaux-parents, également amoureux de Belle-Île. Je suis donc partie sur ce thème, que j'ai décliné par les saveurs, les formes et les couleurs. Le choix de mes ingrédients s'est porté sur une lotte, grillée au feu de bois, des cocos de Paimpol rappelant la Bretagne, des carottes en forme de poisson (grâce à un emporte-pièce déniché chez une commerçante de l'île), et enfin, une émulsion d'immortelles d'après Marc Veyrat. J'ai servi celle-ci dans des petits verres individuels afin que chacun puisse napper le poisson à son goût. L'immortelle offre un goût indéniable de curry, mais quelques différences peuvent être observées. Le mélange indien est épicé et reste longtemps en bouche, contrairement à la plante qui suggère en finesse des parfums volatiles. Mes beaux-parents ont été flatté de ce plat spécialement créé pour eux et se sont régalés de mes expériences culinaires. Une chose est sûre, je n'en ai pas terminé avec les plantes belle-îloises, alors rendez-vous l'année prochaine pour de nouvelles découvertes plaçées sous le signe de la gastronomie et de la nature !

Pour en savoir plus sur l'immortelle et la façon de la récolter, cliquez ici .

   


Ingrédients pour 4 personnes
1 kg de lotte - 500 g de cocos de Paimpol secs - 2 tomates coeurs de boeuf (ou gros calibre) - 1 oignon jaune - 20 g de beurre - 1 branche de romarin - 20 cl de crème fleurette - 1 poignée d'immortelles (fraîches ou sèches) - 2 carottes assez larges.
Temps de préparation : 1h15
Niveau : facile
Coût : un peu onéreux, mais on peut opter pour un autre poisson plus abordable

1- Faites tremper les cocos de Paimpol 24 h dans l'eau froide. Le lendemain, faites-les revenir à feu moyen 5 min dans une sauteuse avec le beurre et l'oignon émincé.

2- Blanchissez les tomates et retirez la peau. Coupez-les en gros dés et ajoutez-les aux cocos qui reviennent dans le beurre. Ajoutez tout de suite 3 fois leur volume d'eau et le romarin. Ne salez pas tout de suite, vous risqueriez de ralentir la cuisson des haricots. Laissez cuire à feu doux et à découvert au moins 40 min pour qu'ils soient tendres et imprégnés du jus des tomates.

3- Pendant ce temps, épuchez les carottes et dans le sens de la largeur, détaillez des bandes d'un centimètre d'épaisseur. Cuisez-les à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Laissez ensuite refroidir. A l'aide d'un emporte-pièce, confectionnez des formes de poisson dans les tranches de carottes cuites. Réservez au chaud.

4- Retirez la peau de la lotte si votre poissonnier ne l'a pas fait et coupez-la en gros dés de 6 cm de diamètre (la lotte rétrécit tout de même un peu à la cuisson). Piquez-la dans des brochettes trempées au préalable dans l'eau froide (pour éviter qu'elles noircissent). Vous pouvez cuire la lotte soit au barbecue, c'est meilleur, soit au grill du four préchauffé à 260°C. Le poisson doit en effet être saisi. Prévoyez 10/15 min de cuisson en vous assurant de la cuisson de chaque côté de la brochette.

5- Pendant ce temps, versez la crème liquide dans une petite casserole ainsi que les sommités d'immortelles (les fleurs uniquement). Portez doucement à ébullition le mélange et chauffez pendant 5 min, pas plus. Passez la crème au chinois et versez-la dans une saucière ou des petits verres individuels. Réservez au chaud.

6- Salez les cocos de Paimpol, mélangez et couvrez-les pour qu'ils ne refroidissent pas.

7- Dressez dans des assiettes bien chaudes, les carottes, puis les cocos de Paimpol et au dernier moment la lotte (qui refroidit très vite). Décorez les assiettes avec quelques fleurs. N'oubliez surtout pas de servir à table l'émulsion d'immortelles !


D'autres recettes par ici !

Tellines aux immortelles